Photo Ambiance Agence École LVB2_21.jpg

Une chance pour tous de pouvoir exercer le métier de designer graphique/illustrateur(trice)...

Une chance pour tous de pouvoir exercer le métier de designer graphique/illustrateur(trice) pour ceux qui ne rentrent pas dans les cases.


Quels moyens l'Agence-École LVB² met-elle en place pour être accessible à tous et inclusive ?

L'Agence-École LVB² a un concept unique qui lui a permis de devenir un pionnier dans le paysage de l’étude supérieure : la combinaison d’une école de design graphique et d’illustration avec une agence. Cet assemblage fait de l'Agence-École LVB² une structure originale et atypique. Il n’est possible qu’avec un petit nombre d'étudiants afin de pouvoir appliquer notre principe pédagogique totalement professionnalisant pour tous (des jeunes en décrochage, en reconvention ou en situation de handicap).

Parmi ces jeunes, nous retrouvons tous types de profils ayant des « différences ». Il y a ceux qui ont une reconnaissance MDPH, comme l’hypersensibilité, l’HPI, les dyslexies… mais également des personnes fragiles par manque de confiance en elles ou des personnes qui souhaitent se réorienter sans repartir dans des études longues ou avec un format dit scolaire.

Depuis 10 ans, nous accueillons majoritairement ces profils d’étudiants. Ils arrivent avec un bon potentiel et notre format pédagogique leur permet de prendre confiance en eux afin de pouvoir se révéler brillant. Nous avons un responsable pour cela au sein de l’école et sa tâche est de trouver les axes qui vont aider l’étudiant à pallier ces problématiques afin de pouvoir, son diplôme en poche, entrer efficacement et sereinement dans le monde professionnel. L'Agence-École LVB² procède à des aménagements particuliers en offrant un encadrement personnalisé et une adaptation des rythmes et modes d’enseignement aux étudiants si besoin. L'Agence-École LVB² travaille en collaboration avec des orthophonistes, des associations, ainsi que des coachs afin de mener à bien leur développement personnel pour un meilleur apprentissage en vue d’une bonne insertion professionnelle. Nous disons souvent à l'Agence-École LVB² « un bon designer graphique est une personne épanouie ».


La prise en compte des situations de handicap au sein de l’Agence-École LVB²

L’école recrute des élèves avec des profils divers et souhaite mettre en valeur la singularité de chacun. Le but est de leur faire produire un travail authentique qui correspond à leurs talents.

Une structure à taille humaine adaptée pour un apprentissage personnalisé, en réponse au paysage actuel de l’enseignement supérieur surchargé dans les demandes et des études de plus en plus longues, l’Agence-École LVB² est une classe unique limitée en taille. Cet effectif réduit dans un même lieu permet une plus grande efficacité et diminue de manière significative la durée des études. Cela explique qu’il n’y ait que 20 élèves, pour un suivi individualisé et personnalisé. En effet, un créatif se doit de développer sa personnalité et sa sensibilité graphique, mais cela permet également de mettre en place des aides aux personnes « différentes ». L’Agence-École LVB² a la volonté d’accueillir tous les jeunes avec un même degré d’exigence et d’ambition. Cela s’inscrit dans un souhait de changer le regard de la société, en particulier sur les personnes en situation de handicap ou de décrochage.

Un article de Studyrama nous dit : En 2020, le phénomène du décrochage scolaire qui touche habituellement entre 80.000 et 100.000 jeunes par an a pris une ampleur inédite. Il a concerné 500.000 jeunes selon les estimations de l’Éducation Nationale. Des sondages ont révélé à quel point les lycéens avaient du mal à se projeter dans leur orientation du fait de la pandémie : 69% se disaient déboussolés dans leur orientation début 2021. Quant aux étudiants, 75% se disaient en détresse psychologique.

C’est donc tout naturellement que nous avons accueilli des jeunes reconnus MDPH en mettant en place un poste de référent handicap.

Ce référent travaille également avec l’équipe administrative et pédagogique, ainsi que les client-formateurs.

Le principe de l'Agence-École LVB² permet aux étudiants d’être dans des conditions optimisées comme dans une véritable agence étant donné qu’il est son fondement d’être à l’image d’une agence.

Bien souvent nous voyons des jeunes arriver et être en échec scolaire à cause de leurs particularités. Nous les voyons finir leurs cursus et s’intégrer professionnellement en étant intégré socialement et compétent professionnellement.

Nous avons donc eu la volonté de nous investir concrètement et pleinement pour les personnes en situation de handicap.

Du fait de la multiplicité des situations de handicap, les prises en compte impliquent une adaptation au cas par cas, à la fois dans le travail en équipe, mais aussi lors de l'approche des travaux à réaliser et les apprentissages qui y sont associés.

Voici quelques exemples où la référente handicap a mis en place un travail collaboratif entre les différents acteurs de l’agence école. Cela nécessite une diversité d’intervenants spécialisés ou des conditions d’aménagement spécifique en fonction des besoins :

Aménagement de cours et aide à la réalisation de mémoire

Adrien est infirme moteur cérébral (IMC) du côté droit. Cela réduisant la motricité de sa main droite, ce qui pouvait poser un problème dans certaines utilisations de son clavier d’ordinateur. Nous avons donc mis en place un travail collaboratif entre les enseignants et A avec un ergothérapeute.

Son handicap était également au niveau d’une dyslexie qui lui posait un problème dans le métier par rapport à l’organisation rédactionnelle. C’est surtout lors de la rédaction de son mémoire que cela s’est révélé très compliqué pour lui. La référente handicap a mis en place une collaboration entre son maître de mémoire et une orthophoniste qui suivait A en même temps. Bien sûr des aménagements horaires ont été mis en place pour permettre les rendez-vous avec les spécialités.

Nous avons également mis en place des aménagements particuliers pour A, car ce dernier était sportif de haut niveau. Cela contribuait à « travailler » son handicap moteur et cognitif. Il a été champion du monde de Handicart et se prépare aux jeux paralympiques en escrime (A a réussi à être sélectionné pour concourir). Aujourd'hui, A est intégré professionnellement dans le métier de designer graphique tout en suivant ses entraînements sportifs et cela dans la continuité de ce que l'Agence-École LVB² a mis en place.

Ici un reportage fait par Agefiph qui souhaitait parler de lui en tant que sportif. A a insisté pour que l'Agence-École LVB² soit mentionnée, et que son statut de designer graphique soit aussi représenté. Vous pouvez le voir au sein de “l'agence-école” lorsqu'il était encore étudiant (juste avant d’être embauché par l’association CAPSAA.

Adaptabilité en fonction des situations

Magalie* est malentendant. Cela ne pose aucun souci dans le métier ni dans l’échange avec les autres étudiants lors de travaux en groupe ni avec les enseignants. Tout le monde était au courant et faisait attention de lui parler en face. C’est au cours de la pandémie que l'Agence-École LVB² a dû se confronter à une problématique : les masques. Nous avons donc équipé les personnes ayant à communiquer avec elle de masque transparent ou de visières.

Organisation en fonction d’un handicap pour le passage du diplôme

Raphaël* est agoraphobe. Afin de l’aider à réussir à ne pas se déscolariser et devenir décrocheur, l’Agence-École LVB² a vu avec lui dès son admission, à sa demande, les mesures dont il avait besoin (et que les autres écoles n’ont pas réussi à appliquer). La référente handicap a ainsi mis en place, en fonction de chaque nouvelle situation et plus particulièrement lors de sa soutenance de diplôme, le fait qu’il soit toujours proche d’une sortie. Il a eu brillamment son diplôme avec les félicitations et a ouvert son agence qui a très rapidement eu un très bon chiffre d’affaires grâce à une clientèle qui ne cesse de s’accroitre (son agence était également son projet de diplôme).

Protocole pédagogique pour réussir à s'intégrer

Marc* est haut potentiel et en dépression depuis plusieurs années. Il a été décrocheur scolaire pendant plus de deux ans. Grâce à un aménagement particulier mis en place avec la référente handicap et le corps enseignant, il s’est réintégré petit à petit en suivant certains cours en visio-conférence lorsqu’il n’arrivait plus à sortir de chez lui.

PMR

Nous avons un partenariat avec l’association CAPSAAA qui sensibilise au handicap : une collaboration sur plusieurs années pour une refonte de l’ensemble de leurs éléments graphiques à travers leurs différents axes (cap-sensibilisation, écologie-cap, cap-art, cap solidarité, cap-édition, éducp-city, etc.). Cette association employant personnes à mobilité réduite, la référente handicap organise, pour chacune de leurs venues en tant que client-formateur des TPP, l’aménagement de l’école pour pouvoir tous les accueillir. Bien que l’école soit déjà aux normes PMR, les tables ne laissent pas la place pour accueillir 5 ou 6 fauteuils roulant en même temps. L’Agence-École LVB² a donc des tables modulables pour pouvoir s’adapter facilement à ce genre de situation.

C’est parce que chacun a ses singularités que l’Agence-École LVB² trouve légitime de donner sa place à chaque personne souhaitant devenir un designer graphique/illustrateur(trice). En effet, le concept même de l'Agence-École LVB2 permet un suivi tout particulier à chaque problématique humaine comme le handicap. Chaque cas étant unique, les aménagements ne peuvent être établis qu’au cas par cas et cela amène toute l’équipe pédagogique de l’école à avoir des réunions réflexives régulières avec la référente handicap pour mettre en place les aménagements en fonction de l’évolution des handicaps. Cette démarche de l’Agence-École LVB² participe à son état d’esprit dans son approche globale.

Par l’augmentation sans précédent du nombre de jeunes en difficulté dans leurs études, l’Agence-École LVB² pense qu’il est d’autant plus nécessaire de se développer pour pouvoir leur donner l’opportunité d’avoir accès à une formation qui leur correspond autant dans le fond que dans la forme.

Au cours de dix ans de pratique, l’Agence-École LVB² a pu constater que cela fonctionne et elle souhaite pouvoir ouvrir d’autres agences-écoles pour permettre à un plus grand nombre d’étudiants d’accéder à cette chance unique de réaliser leurs vies professionnelles dans ce domaine des arts graphique et de l’illustration.


*Les prénoms ont été modifiés